Sat Jun 10, 2017 12:10PM
Des membres de l’armée philippine à Marawi. ©Reuters
Des membres de l’armée philippine à Marawi. ©Reuters
  • Embed

Aux Philippines, l’armée a fait part de la mort d’au moins 13 soldats dans des combats contre les terroristes de Daech.

Selon Tasnim News, le porte-parole de l’armée philippine a souligné que 13 soldats avaient trouvé la mort, à Marawi dans le sud du pays, lors d’affrontements avec des éléments de Daech.

Alors que les affrontements sanglants destinés à reprendre Marawi aux terroristes liés à Daech se sont poursuivis ces dernières semaines, l’augmentation du nombre des victimes au sein de l’armée s’est transformée en un grand défi pour le gouvernement philippin.

Selon Reuters, le porte-parole militaire philippin, le lieutenant-colonel Jo-ar Herrera, a déclaré que treize Marines philippins avaient été tués lors de violents combats vendredi, alors qu’ils étaient en train de mener une opération de ratissage pour débusquer les ennemis.

Ces nouvelles pertes comptent parmi les plus lourdes essuyées par l’armée philippine depuis le début des combats à Marawi. Elles portent à 58 le nombre de soldats tués dans ces combats, d’après le lieutenant-colonel. Au moins 138 terroristes et 20 civils ont également été tués, selon des sources gouvernementales.

L’occupation de la ville de Marawi par des terroristes de Daech a renforcé les inquiétudes quant à l’intensification des activités de ce groupe terroriste en Asie du Sud-Est.

L’assistance militaire américaine aux Philippines intervient alors qu’après l’arrivée au pouvoir de Rodrigo Duterte, les relations entre les deux pays se sont largement tendues. En effet, Duterte a des positions anti-américaines et il a promis d’expulser les militaires US du territoire philippin.